Congrès en ligne de la Médecine du Sens

Le premier congrès de portée internationale sur le thème de la «Médecine du sens» à l’initiative du Dr Olivier Soulier est disponible gracieusement pour vous du 2 au 10 mars.

Si la santé et la compréhension du sens de la maladie vous intéressent, cet événement en ligne est pour vous ! Inscrivez-vous gratuitement ici!

Au programme, des médecins et des chercheurs ouvrant une autre dimension du sens de la médecine, de la maladie, de la santé et qui place l’humain au cœur de son équilibre.

Chaque conférence sera accessible pendant 36 heures suite à sa diffusion., chacune à partir de : 12am (QC)/ 6am (FR) jusqu’à 12pm (QC) 6pm (FR) le lendemain.

Voici le programme!

• Mardi 2 mars | Dr Olivier Soulier – Mieux comprendre le sens des maladies

Découvrez les bases d’une médecine du sens reliant les différents niveaux de compréhension afin que chaque événement de votre existence puissent prendre le sens qui vous donnera un éclairage vers la santé et l’accomplissement.

Conférence d’introduction

Pourquoi une médecine du sens ? Comment relier le sens à la santé? L’homme est une bête de sens. Lorsqu’il ne comprend plus ce qui lui arrive, il cherche à comprendre car redonner du sens, c’est redonner la vie.

La maladie est souvent la part la plus consciente de notre être, disait le psychanalyste Jacques Lacan, et notre corps sait ce qui est bon pour nous. Si vous avez une maladie et que vous ne savez pas pourquoi, votre corps peut vous apprendre beaucoup de choses! Et les microbes ont beaucoup à vous dire…

L’humanité a besoin plus que jamais de retrouver le bon sens!

• Mercredi 3 mars | Dr Jean-Charles Crombez – Sens du jeu, jeu du sens

Un samedi matin, alors qu’il était de garde à l’hôpital, une «patiente» l’attendait, assise avec deux bras entourés de plâtre suite à une tentative de suicide. Découvrez ce qui l’amenait là-bas. Comment le basculement de «malade» à «personne» s’est-il fait. Souvent en médecine, il n’y a pas de sens…

L’état de «non-être» est beaucoup plus fréquent que la maladie elle-même. Il est un réflexe de survie. Le «non-être» empêche le rêve mais il éloigne aussi de l’horreur. Lorsqu’on ne rêve plus, il faut faire renaître la vie.

Pétris de sens, nous pouvons en devenir pétrifiés : mourir du sens. Pétris de sens, nous devons en jouer : naître du sens. Faites l’expérience de cette rencontre extraordinaire et découvrez l’importance du jeu !

• Jeudi 4 mars | Pr Roland Gori – Le patient à l’ère de la pensée technicienne

À partir du 17e siècle, la pratique de la médecine se transforme et place à l’arrière plan le souci du soin. C’est d’abord la rationalité médicale avec une prévalence du modèle animal: efficace mais vétérinaire. Avec l’évolution de la technique, l’homme ne devient plus que l’instrument de la machine et est exproprié de son corps souffrant.

La médecine aujourd’hui se trouve confrontée à une protocolisation des soins qui tend à réduire le patient à un segment de population statistique. Ces formes de traitement sont indissociables de pratiques sociales de contrôle et de normalisation des populations.

Comment restituer au patient et au thérapeute la liberté de devenir ordonnateur de leur propre destin? L’humanité se prépare-t-elle à accueillir les robots dans un monde déjà robotisé, mais déshumanisé, oubliant que soigner c’est se soucier…

• Vendredi 5 mars | Dr Didier Grandgeorge – L’esprit du remède homéopathique

L’homéopathie, médecine officielle en Inde depuis le XIXe siècle et adoptée par Gandhi, peut-elle aider l’homme dans son évolution en donnant du sens à ses maux ?

Comment la démarche homéopathique parvient à dégager le sens de nos maladies à propos de plusieurs observations cliniques. Comment la médecine peut-elle bénéficier des bienfaits de l’homéopathie ? Le Dr Grandgeorge nous propose à travers plusieurs observations de voir comment la démarche homéopathique permet de dégager un sens aux maladies dont souffrent les patients, et donc d’utiliser la parole, et son complément le remède homéopathique, pour délivrer les malades et leur permettre une guérison profonde, douce et définitive.

• Samedi 6 mars | Guy Corneau – La guérison du cœur : Revivre

Lorsque l’on reçoit un diagnostic de maladie grave, la tentation est grande de s’enfermer ou de se laisser enfermer dans une pathologie qui dévore toute notre identité. Dans cette conférence présentée en hommage posthume à Guy Corneau, vous pourrez l’entendre parler de sa propre expérience d’un cancer de stade 4 et du sens profond de la maladie sur le plan psychologique et spirituel. Vous l’entendrez parler de l’importance et de la nécessité de favoriser une médecine globale. Selon lui, si on avait un sens général à donner à la maladie, ce serait la perte de contact avec la joie profonde et naturelle d’exister. D’être au monde. À un moment, il nous amène à vivre un exercice d’intériorisation, celui de la pratique de la réalité intérieure. Plutôt que de vivre une journée misérable, cet exercice permet de vivre une journée magnifique. Ainsi, chargée de sens, l’expérience de la maladie peut devenir une porte qui s’ouvre sur la joie et la renaissance intérieure.

• Dimanche 7 mars | Dr Guy Londechamp – L’eau et la conscience

Tout chante et danse dans l’univers, même nos protéines, et spécialement notre ADN. 97% de notre ADN sert à communiquer et à ressentir. Et notre ADN ne fonctionne pas sans eau. L’eau est le médium incontournable de toute vie dans la forme, mais aussi de la conscience qui habite cette forme et de sa cohérence.

On ne s’aperçoit pas que nous sommes modelés à chaque instant par ce qu’on ne perçoit pas. Toutes sortes de fréquences nous traversent, façonnent l’eau de notre corps et notre conscience en même temps. L’eau c’est l’interconnexion, ce qui nous relie tous.

L’eau quantique, vous en avez entendu parlé ? Est-il possible de re-structurer l’eau, de la réinformer afin de bénéficier de son action au quotidien ? Pourquoi et comment on peut faire ?

• Lundi 8 mars | Dr Philippe Dransart – La maladie a-t-elle deux sens?

Nous souffrons parfois sans savoir pourquoi. Comme s’il nous manquait les clés. Pourtant, par la maladie, nous nous parlons à nous-même. Nous prenons notre corps à témoin.

Dans quel sens faut-il entendre la question que la maladie nous pose? Car c’est bien une question, n’est-ce pas, et où allons-nous trouver la réponse? Pourquoi cette maladie, pourquoi ou… pour quoi?

Selon la manière dont nous le regardons, le sens a plus d’un sens. On pourrait même dire qu’il en a deux ou plus encore…

• Mardi 9 mars | Dr Olivier Soulier – Maladies émergentes et maladies auto-immunes, le défi du XXIe siècle

La médecine et la vie dans son ensemble abordent de nouveaux défis au travers des nouvelles épidémies, des nouvelles maladies, de l’explosion des maladies auto immunes, de l’autisme, réactions toxiques chimiques, des métaux lourds et des défis écologiques majeurs pour notre planète comme notre corps humain.

Nous vous proposons une vision plus large de ces maladies et de ces défis qui sont autant de questionnements pour chaque être humain.

«Là où grandit le problème grandit aussi la solution.» Hubert Reeves

• Mercredi 10 mars 20h (FR) 14h (QC) | Dr Olivier Soulier sera en direct sur nos ondes

Retrouvez le Dr Olivier Soulier lors d’une rencontre en direct, le mercredi 10 mars 2021 à 20h (FR) 14h (QC).

Venez poser vos questions à Olivier. Une façon idéale de clôturer la présentation du premier Congrès de la Médecine du Sens en ligne.

Si vous œuvrez dans un domaine quelconque en lien avec la santé, les soins et le mieux-être en tant que médecin, thérapeute, professionnel médical, soignant, accompagnant physique ou psychologique… mais SURTOUT… Si vous vous intéressez et vous interrogez sur la compréhension de la santé et de la maladie, ne manquez pas cette chance unique qui vous est donnée et acceptez notre invitation!

Enfin, vous pouvez, si vous le souhaiter, nous laisser un commentaire en bas de cet article! Nous aimons tant vous lire!

Commentaires sur “Congrès en ligne de la Médecine du Sens

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *