Depuis plus de trente ans, Thierry Janssen se consacre, en tant que chirurgien, psychothérapeute et, finalement, accompagnant psycho-spirituel (une fonction qui, selon lui, devrait être assumée par tous les professionnels de la santé), à soulager la souffrance et à favoriser la guérison de ses patients. Le fondement de son approche unique? Écouter le silence à l’intérieur! Un défi de taille pour nous qui vivons distraits par le monde extérieur, agités, stressés et malheureusement, le cœur fermé.

Conversation avec Annie Laforest

Le silence est devenu la chose la plus importante dans votre vie, votre pratique et vos enseignements. Il s’est installé, progressivement, mais deux épisodes de votre vie ont retenu mon attention. Il y a d’abord eu le jour où votre visage a paralysé.

Un jour alors que j’étais dans le train, j’ai remarqué que la dame devant moi me regardait curieusement. Mon ego m’a d’abord fait croire qu’elle reconnaissait qui j’étais, mais en réalité, elle remarquait la paralysie faciale sur mon visage. Cela s’est produit juste après la parution de mon livre « La maladie a-t-elle un sens? » C’est particulier n’est-ce-pas car j’ai eu à répondre à cette question pour moi-même.

Mon ego m’avait entraîné dans trop de consultations, trop de conférences, trop de déplacements à l’étranger. J’étais épuisé. C’est là que j’ai décidé de partir vivre plusieurs mois en Égypte. Depuis, je ne peux m’empêcher d’écouter les messages qui surgissent du silence de la conscience. Et contrairement au mental, le corps ne ment jamais.

Parlez-moi maintenant de cet épisode, celui que vous avez nommé l’expérience du marteau piqueur.

Un jour alors que j’étais assis en train de travailler à mon bureau, j’étais constamment dérangé par les bruits qui provenaient des travaux effectués dans la rue près de chez moi. N’en pouvant plus, j’ai alors décidé de focaliser mon attention sur les mouvements de ma respiration plutôt que sur le bruit de ces travaux. Tout en respirant, j’ai pris soin de bien ouvrir la zone du chakra du cœur. Après quelques secondes de méditation seulement, j’ai commencé à sentir que ce bruit extérieur ne me dérangeait plus vraiment. Je le percevais toujours, mais il ne m’affectait plus. Et c’est là que tout à coup j’ai subitement entendu un profond silence au fond de moi. Au-delà de tout bruit, je suis devenu silence.

Les mots manquent pour expliquer ce genre d’expérience que j’ai vécu. J’ai eu l’impression de me dissoudre dans un espace paisible et silencieux. Cela n’a duré qu’un bref instant et pourtant, c’est à partir de ce moment qu’un voile s’est levé. J’ai eu l’impression d’une révélation, une illumination. Cette extraordinaire expérience m’a fait prendre conscience que le silence n’est pas l’absence de bruit. Le silence contient tous les bruits. Il est toujours là, à l’intérieur de nous. Pour y accéder, il suffit d’écouter, au-delà des sons. Entre les sons. Écouter le silence, c’est contacter la part d’éternité qui est en chacun de nous.

Vous partez donc pour l’Égypte avec l’idée d’écrire un livre sur la cohérence afin de partager ce que vous aviez appris lors de votre hospitalisation. Pourtant, ce livre ne verra jamais le jour. Pourquoi ?

Je souhaitais partager ce dont j’avais pris conscience lors de mon hospitalisation. Qu’il témoigne de mon vécu. Je ne voulais pas que ce livre soit théorique, mais qu’il rappelle de manière très pratique l’importance d’aligner nos intentions, nos paroles et nos actes. De vivre en cohérence. En relisant le manuscrit que j’avais placé sur une clé USB avant de l’envoyer à mon éditeur, j’ai réalisé qu’il n’était pas cohérent avec mon idée de départ. J’ai donc décidé qu’il ne serait jamais publié, et j’ai enterré cette clé USB et tout son contenu dans une anfractuosité d’une montagne tibétaine. Ce manuscrit avait été écrit avec mon ego et j’ai considéré cela comme un échec.

Deux ans plus tard, j’allais écrire les Confidences d’un homme en quête de cohérence. Un témoignage vrai et sincère qui me remplit de joie. Un témoignage qui, plutôt que de venir du mental, de l’ego, vient du cœur.

Parlons du mental. Comment l’apaiser et retrouver une paix intérieure ?

Le mot « mental » vient du mot latin mens qui veut dire mentir. Les ruminations de notre mental empêchent d’amorcer le processus d’apaisement. La méditation nous aide à y arriver. Pour court-circuiter le mental, il faut aussi ouvrir le cœur. Ouvrir son cœur n’est pas un concept intellectuel, c’est une réalité corporelle et énergétique très concrète. Ça se fait par des exercices très physiques, des mouvements respiratoires qui libèrent les tensions logées dans notre poitrine. L’ouverture du cœur est la condition à la révélation du silence intérieur et aussi le seul moyen d’apaiser notre ego blessé.

Une bonne méditation, c’est lorsqu’on réussit à rallonger l’espace entre deux pensées. Vous êtes d’accord ?

Oui, c’est ça. Écouter, au-delà des sons. Entre les sons. Pratiquer l’écoute du silence à l’intérieur tout au fond de nous, c’est une invitation à aller au-delà de nos sensations, de nos émotions et de nos pensées. Ce n’est pas facile, car notre mental est très actif, mais c’est une chose tellement importante.

L’essence de la conscience est le silence. La méditation et la contemplation sont deux pratiques à mettre en place dans notre vie si l’on veut vivre plus conscient et plus heureux.

Écouter le silence à l’intérieur, c’est une prescription concrète, pas toujours facile à suivre, mais nécessaire pour quiconque aspire à une compréhension profonde de qui il est, pour quiconque souhaite s’éveiller à l’essentiel.

Qui est Thierry Janssen?

Docteur en médecine (chirurgien), pionnier de la médecine intégrative et psychothérapeute spécialisé dans l’accompagnement des patients atteints de maladies physiques, Thierry Janssen est conférencier et l’auteur de nombreux ouvrages incontournables tels que Vivre en paix, Vivre le cancer du sein… autrement, La Solution intérieure et La maladie a-t-elle un sens?. Son dernier livre Écouter le silence à l’intérieur, itinéraire spirituel pour s’éveiller à l’essentiel vient de paraître aux Éditions Guy St-Jean .

POUR PLUS D’INFOS

Site internet officiel de Thierry Janssen : https://www.thierryjanssen.com/

École de la présence thérapeutique : https://www.edlpt.com/

 

 

 


Partagez avec nous...

Écrire un commentaire

Your email address will not be published.