Qu’est-ce que le yoga de l’esprit? Les anciennes traditions de sagesse nous enseignent que la clé pour vivre en santé et épanoui réside dans la maîtrise de notre esprit. Ce qui nous relie à notre sagesse intérieure, ouvre notre cœur, nous apporte la paix et nous aide à avoir une vision de la vie qui inspire la beauté et l’émerveillement d’être vivant.

par Antoinette Layoun, créatrice de la méthode NeuroJoy®

Ces mêmes sagesses anciennes nous transmettent que l’esprit peut être voilé par des perceptions et des croyances limitantes. Ceci nous amène inconsciemment à courir après un bonheur illusoire.

De nos jours, comme nous vivons dans une société d’adoration du « trop vite » et du « tout de suite », quel effet tout ceci a sur nous? En fait, le culte de « l’accélération de soi » peut aussi nous amener à « perdre le SOI ».

Comment trouver alors de la clarté au milieu du chaos? Faut-il quitter le monde, se retirer dans un couvent ou dans un ashram pour se centrer et se retrouver? Est-il possible de développer un équilibre entre le monde extérieur et le monde intérieur?  Comment trouver le chemin pour rentrer en soi?

La porte d’entrée c’est le corpsRalentir et respirer!

Dans la philosophie yogique profonde, habiter la conscience du corps avec le souffle nous amène à ouvrir la porte à une dimension illimitée, espace dont nous avons tous accès à travers la respiration.  Le pranashakti, c’est l’énergie cosmique primordiale qui régit toutes les fonctions physiques.

Pranashakti est l’une des trois formes de shakti qui dynamise le corps, l’esprit et l’âme. Chitta shakti contrôle le mental, tandis qu’atma shakti est associé à l’âme. Le pranashakti, « prana » c’est l’énergie de la force vitale et « shakti » est associé à l’énergie féminine ou créative.

Pour avoir accès à cette énergie vitale, ceci nous demande de ralentir et de respirer en tournant notre attention « à l’intérieur » de notre corps, habiter une conscience intéroceptive. 

L’intéroception, c’est la capacité de prendre conscience des sensations de son corps. C’est ce qui nous amène à développer une écoute « au diapason » de notre état physiologique. En d’autres termes, tout en étant dans l’action et le mouvement, c’est d’être dans la présence et « habiter son corps » par le souffle et les sensations. Ainsi, au lieu de vous sentir pris dans le monde extérieur, en dirigeant votre attention dans « votre demeure intérieure », vous avez accès à tout un monde de manifestation et de richesse – corps et esprit.

Se transformer… Contempler et s’émerveiller!

Les recherches nous démontrent que la pratique de la conscience intéroceptive sollicite différentes régions corticales du cerveau: le cortex somato-sensoriel, le gyrus cingulaire, le cortex frontal et le cortex insulaire. Ce qui nous dispose à développer la capacité de ressentir les états internes interagit avec la cognition et les émotions. Ainsi, un niveau élevé d’intéroception prédit des émotions plus fortes, condition importante pour pouvoir opérer des changements de comportement.

Prendre le temps, s’écouter et contempler son monde intérieur tout en étant dans le mouvement, c’est habiter la conscience éveillée et cultiver un terrain fertile pour la création de vie dans l’émerveillement.

Cette pratique centrée sur la respiration accroit l’énergie de Pranashakti dans le canal central. Habiter le souffle et les sensations du corps, c’est diriger son esprit et vibrer avec son âme. Se nourrir de cette énergie vitale se manifeste par la vigueur, l’endurance, la détermination, le centrage et l’équilibre.

Dans cette présence, nous pouvons agir d’une façon consciente sur les fonctionnements de notre corps, notre esprit et même changer notre vie… tout est possible!

Jeanne Lieberman

Jeanne Lieberman (1891-1987) est un exemple inspirant avec un parcours « hors des sentiers connus »!  Elle a démontré comment la maitrise de l’esprit est la clé pour créer notre réalité.

« Nous ne sommes rien d’autre que ce que nous pensons être.  Il suffit donc de changer notre état d’esprit pour transformer notre vie. »

Cette femme a débuté le yoga avec son entrainement corps-esprit à l’âge de 40 ans. À 58 ans, elle débute le Judo et reçoit le 1er Dan à 63 ans. Puis, le 1er Dan de l’Aïkido et enfin débute le Kung-fu à 75 ans pour obtenir le 1er Dan à 8O ans.  Elle enseigna, majoritairement à des femmes, entre 40 et plus de 80 ans, cet art de modifier son état d’esprit et son corps.  Elle était la manifestation de pranashakti, un exemple de la force de vie et la jeunesse éternelle jusqu’au dernier souffle!

L’article Le yoga de l’esprit… Faites le « shift »! est paru dans le Magazine Papillon, Vol.1 numéro 4 (2019) que vous pouvez télécharger gratuitement ici… Vous pourrez en même temps y récupérer l’exercice Branchez-vous et faites « shift ».


Partagez avec nous...

    4 replies to "Le yoga de l’esprit… Faites « le shift » !"

    • Claudette

      J ai lu son livre j’avais dans les 40 ans et elle m’a vraiment inspirée…..j’ai 75 ans et je ne suis pas vieille….merci la Vie….

      • Antoinette Layoun

        Ahhh merci Claudette pour ton partage et Bravo pour ta puissance d’esprit et le courage de ton cœur!!!
        Comme tu le dis…. MERCI LA VIE!

    • Edith Grouhel

      Tout vient de l’éducation de notre esprit.La vie peut être merveilleuse quelque soit notre âge.
      Nous sommes 100% acteur de notre vie. Article très intéressant et qui me conforte dans ma façon d’agir au quotidien. Merci la VIE.

      • Antoinette Layoun

        Merci Edith pour votre commentaire. Effectivement, l’éducation de l’esprit est une clé à n’importe quel âge!
        Ce qui est merveilleux, c’est que nous pouvons choisir de nous ré-éduquer…
        Libérer les limitations et S’OUVRIR.
        Comme vous le dites “Merci la vie!” à chaque inspire et expire!

Écrire un commentaire

Your email address will not be published.